Bienvenue à Fairy Tail RPG : Daichi no Ryu.
Rejoignez le royaume de Fiore et devenez un puissant mage de l'une des 6 guildes principales...ou devenez un mage solitaire.



 

Partagez | 
 

 Subaru, le loup affamé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Werewolf


Messages : 20
Date d'inscription : 13/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Subaru, le loup affamé   Mer 13 Nov - 17:54














Subaru Lightless


 

Identity Card

♦ Nom : LIGHTLESS
♦ Prénom : Subaru
♦ Âge : 22 ans
♦ Guilde : Werewolf
♦ Sexe : Homme
♦ Sexualité : Bisexuel
♦ Partenaire(s): C'est un secret ^w^
♦ Magie : Mimic
Subaru peut prendre possession de la magie de ses adversaires...mais à une condition bien particulière qui est très contraignante : il doit boire le sang de ses adversaires. Une seule goutte suffit cependant pour que Subaru maitrise l'intégralité des pouvoirs ennemis.
♦ Surnom : Le Vampire
♦ Position dans la guilde: Membre classique
♦ Réponse à la question pénible : Code validé by Atsu

You're so cute ♥


A la naissance, ma mère souligna mon physique si étrange. En effet, des cheveux blancs comme le clair de lune et des yeux aussi dorés d'un fleuve d'or, ce n'est pas quelque chose que l'on voit tous les jours. Mes cheveux étaient très long durant une époque et je les aient coupés peu de temps après avoir rejoint Werewolf, tout simplement parce qu'ils commençaient à me gêner et parce que certains hommes de la guilde me draguaient comme si j'étais une minette revêche. J'eus longtemps une vision partielle de mon apparence, n'ayant pas réellement l'occasion de me contempler dans un miroir et n'arrivant pas à me reconnaitre dans le reflet de l'eau. Je savais notamment que j'avais de longues canines, pointues et aiguisées, seulement par le fait que je m'en servais pour déchiqueter la chair de mes proies. Je savais également que contrairement à mes frères, je n'avais pas de griffes puissantes et solides mais de fragiles et impuissants ongles qui me gênaient souvent. Pourtant je voyais souvent mes mains qui, à mesure que le temps passait, devenaient fortes et puissantes. Mes muscles des bras étaient sur-développés du fait de la prolongation de ma position animale. Il fallu bien 3 ans avant que mes bras ne retrouvent une taille normale. En parlant d'avant-bras, j'ai une brulure au bras gauche à cause de l'accident de mon enfance. Aujourd'hui, elle se voit peu. Lorsque j'ai rejoins Werewolf, on m'a demandé l'endroit où l'on devait apposé l'insigne de la guilde. J'hésitai longuement puis choisit la gorge : si quelqu'un venait à abimer cette insigne, ma vie en serait à coup sûr finit. Je trouvais que c'était une belle façon de montrer que j'appartenais à la guilde. Le reste de mon corps est ce qu'il y a de plus banale, hormis mon autre brulure à la jambe gauche, dans son entièreté. Je mesure environs 1m85 et pèse dans les alentours de 82 kg.

I think...

Pour parler de ma personnalité, je ne suis sûrement pas le mieux placer. J'ai du mal à me situer par rapport à la "normalité " humaine. Pour moi ce sont les humains qui sont étranges dans leur façon de vivre. Aujourd'hui encore, j'ai du mal à apprécier le gout de la nourriture cuite, l'odeur forte et puissante du savon, l'usage ô combien inutile de la fourchette ainsi que toutes les interdictions sociales comme ne pas uriner en public ou encore rester fidèle à une seule partenaire. Pour ce qui est de l'histoire "d'uriner en public", rassurez vous, j'ai appris à ne plus le faire. Mais j'ai pourtant bien du mal à comprendre cet interdit. Le fait d'être habillé me pose également bien des soucis, étant habitué à être nu. Lorsqu'on se considère durant des années comme étant un loup, il est difficile de revenir à la civilisation...même quand on nous a appris, enfant, à se comporter de manière civilisée. Je l'avoue de manière très clair également : je ne sais pas lire. Il m'est impossible de lire un tableau de quête ou une enseigne de magasin. De ce fait, je suis souvent obligé de demander à quelqu'un d'autre pour savoir où je me trouve ou l'objectif d'une mission.
Mes objectifs dans la vie ? Je dirais que c'est "survivre". Aujourd'hui, je n'ai plus grand chose à quoi me rattacher : mon frère est certainement mort et ma meute a été décimée. Cependant...bien que je souhaite survivre je dirais aussi que je souhaite du plus profond de mon cœur me venger de Brain et de son horrible guilde. Et bien sur, j'aimerais retrouver exploser la tête de ce mage de glace qui s'est moqué de moi il y a plusieurs années.


Ce qu'il aime : Le gout du sang, être fort, surpasser ses ennemis, les loups
Ce qu'il n'aime pas : Les petites filles, les chats...en règle général ce qui est mignon


You're so cute ♥

"Aaaaaoooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhh"

Un cri puissant et effrayant émerge de la montagne : Le cri d'un loup rouge. Dans ce petit coin du royaume de Fiore, plutôt isolé de tout, les loup rouges sont encore présent mais dans un moindre nombre. Chassés comme partout ailleurs, ils ont du mal à survivre. De plus, ces derniers sont bruyants, hurlant régulièrement pour communiquer avec leurs congénères. De ce fait, ils sont facile à repérer. Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui n'est pas ce fabuleux animal à fourrure rougeâtre mais ce qui se passe dans un petit chalet éclairé par une simple bougie. Sans vouloir rentrer dans les détails, il est important de préciser que dans cette maison se trouvait simplement un homme maigre et une jeune femme d'à peine 23 ans encore plus maigre que son mari. La pauvre femme donne naissance à un rejeton qui semble déjà bien maigre. L'enfant chétif a des cheveux totalement décolorés avec des yeux dorés absolument magnifiques. En voyant son enfant, la mère prend peur et se demande d'où il tient des cheveux d'une telle couleur : était-ce une malédiction ? Son mari lui tint alors la main et regard l'enfant qu'elle tenait dans ses mains :
" Si cet enfant est une malédiction, alors je souhaite m'attirer le courroux des Dieux pour en recevoir encore plus."
La femme a alors sourit puis a serrer la main de son mari pendant que le chétif enfant que j'étais alors commençait à téter le sein nourricier de ma très chère mère. Je suis Subaru. Subaru Lightless. Mon prénom est la seule chose que je tiens de mes parents biologique, du reste je n'ai rien pu conservé. J'aurais aimé mieux les connaitre mais le destin nous retire toujours ce qu'on voudrait avoir pour toujours. Ce destin cruel qui nous enlève à ce qu'on aime. Je ne pourrais sûrement jamais pardonné à ce destin.

A l'aube de mon troisième hiver, mes parents mouraient littéralement de faim, et je n'étais pas en reste. Mangeant peu, j'étais pourtant le mieux nourrit des trois et nous étions tous faibles. Seul le faible feu de la cabane nous protégeaient des loups rouges de la forêt qui nous auraient sûrement dévorés si la lumière ne les avaient pas repoussés. Un soir, mon père n'arriva plus à allumer le feu, manquant de force à cause du manque de nourriture. Je me souviens encore clairement avoir entendu les cris de ma mère qui pressait mon père, essayait de l'aider mais ne faisait que rendre la tâche plus ardu. Le feu refusait de s'allumer malgré les efforts constants de mon père et la nuit tombait. Dehors, le bruit des pas se faisait insistant, les feuilles craquaient et des grognements puissants émanaient de l'extérieur de la cabane. Mon père essayait maladroitement d'allumer le feu, ses mains étant en sang tant le mouvement lui brulait la peau. On entendit des pattes griffer la porte dans un mouvement de rage. Ce n'est qu'au dernier moment que mon père réussit à faire jaillir une étincelle mais c'est à cet instant que la porte de la cabane céda, lâchant une nuée de loup sur mon pauvre père qui tomba raide mort sur le coup. L'étincelle se répandit sur le sol d'herbe trop sèche qui prit feu immédiatement. Brulés, les loups repartirent sans demander leur reste. Ma mère paniqua et commença à bruler vivante. Elle me cria de fuir, moi qui marchait à peine. Seulement les loups dehors ne partaient pas, ils attendaient. Ma mère me criait de partir avant que le toit ne me tombe dessus mais je n'arrivais pas à me jeter à l'extérieur où m'attendait sûrement les loup. Ma mère vit le plafond qui commençait à s'effondrer. Ignorant la douleur, elle retira chaque habit qu'elle portait sur elle pour ralentir la progression du feu et elle se jeta sur moi dans un dernier élan pour me protéger. Je me suis assommé lors de cette chute si bien que je ne sais pas ce qu'il s'est passé ensuite. A mon réveil, le corps nu et brulé de ma mère me recouvrait en grande partie. J'avais moi-même une partie de jambe brulée ainsi que mon avant-bras gauche. La chair brulée de ma mère commençait à me donner le tournis, si bien que je m'extirpais du corps gisant au sol. Je me rendis titubant au petit ruisseau près de la cabane et regardait mon visage. A seulement 3 ans, on se rend à peine compte que la personne qui se reflète dans l'eau est bien celui qui regarde bêtement dans l'eau, c'est à dire notre propre image. Mais ce jour-là, le doute fut si grand que je me souviens très bien que ce visage me sembla si étranger qu'il m'arracha un cri animal, un cri semblable à celui d'un louveteau apeuré face au feu. Et c'est ce cri qui attira à moi une louve, une vieille louve rouge qui venait sûrement d'avoir une portée de louveteau. Lorsque je la vis, mon cœur s'affola, battant dans ma poitrine comme un tambour de fête national. La peur m'envahissait et apeuré je n'eut d'autre réaction que de rester figer, mes muscles refusant obstinément de m'obéir. La louve s'approcha et me renifla. Je ne sût par quel miracle elle ne me dévora pas. Bien au contraire, elle commença à lécher mes plaies béantes, mes brulures qui me firent alors sentir une douleur insupportable. Je ne le savais pas vraiment mais elle faisait en sorte que les brulures ne s'infectent pas d'avantage. Elle chercha ensuite à m'attraper par le cou mais ses crocs qui s'enfonçaient dans ma peau me firent mal et je criai. Elle lâcha aussitôt sa prise et attrapa mon vêtement qui commença à m'étrangler. Une fois encore j'eus peur et criait. La louve passa alors sa tête entre mes jambes chétif et m'obligea à monter sur son dos. Elle m'amena ensuite dans une petite tanière sombre qui ne voyait presque jamais la lumière. Cependant il faisait chaud, et la sensation duveteuse du poil des louveteaux me fit rapidement tomber dans les limbes du sommeil.

A mon réveil, une carcasse d'animal fraichement tué gisait devant moi. Les louveteaux -que j'appellerais plus tard mes frères- se jetèrent sur la viande fraiche en lacérant la chair goulument. Ils seraient bientôt en âge d'apprendre eux même à chasser, mais pour le moment leur mère leur apportait à manger. La louve me regarda mais je refusait de manger. Je me contentait encore du lait produit par la louve. Mais rapidement la faim le tirailla et j'y fut tellement sensible après des années à manger peu que la viande qui m'eut paru si répugnante me sembla bientôt appétissante. Au bout d'une semaine, mon estomac me réclama de la nourriture suffisamment nourrissante et la viande fraiche qui arrivait chaque jour tentait mes sens. Finalement je cédais et commençait à dévorer la chair, d'abord avec mes ongles et mes mains, puis finalement avec mes dents et mes canines puisque cela était clairement plus efficace. Je vécu comme ça...un bon mois je dirais. J'appris d'ailleurs pendant ce long mois quelques rudiments de la chasse des loups rouges. Loin d'être difficile, leur technique considéraient en une chasse à l'épuisement qui m'obligea a devenir plus endurant et plus rapide que mes proies. Souvent, je chassait avec ma "mère" et mes"frères" des animaux vivants dans la forêt.

J'oubliai vite que j'étais humain, me comportant en bête durant des années. J'ai conservé un peu de mon langage...mais ne l'utilisait pas souvent. Puis arriva le matin de ma huitième année. Je vivais dans la meute des loups rouges à présent. Ma "mère" avait rendu l'âme quelques mois plus tôt et l'un de mes frères avaient été tués par un chasseur l'année précédente. Je me débrouillais seul pour trouver ma nourriture, mais la partageait avec le reste de la meute. J'ai vite appris que le traitement privilégié de ma mère venait de son accouchement récent : lorsque les louves rouges mettent bas, si l'un de leur petit vient à mourir subitement, elle lui cherchent un substitut le plus rapidement possible- qu'il soit vivant ou non- et j'étais le substitut d'un des enfants de ma mère.  Mais une fois qu'on est assez grand pour chasser, la meute est notre priorité. Tout ça pour vous expliquer à quel point je me sentais à présent membre de ma meute. Pour que vous compreniez à quel point le changement qui apparu en moi le jour de ma huitième année fut conséquent dans ma manière de vivre.

En effet, le matin même je partit en quête d'une proie consistante pour le groupe. N'ayant rien ramené la veille, je me devais de trouver quelque chose de plus nourrissant qu'un lapin. J'ai donc traversé le ruisseau, marcher durant de longues heures- à quatre pattes bien sur- pour arriver au beau milieu d'un bois qui au final n'était pas si loin. Cependant une odeur de sang attira bientôt mon attention, une odeur de sang qui ne m'était pas inconnu. Je cherchais donc l'origine de cette odeur et je tombai bientôt sur un groupe d'humains ensanglantés qui semblait bien mal en point. Deux hommes gisaient déjà au sol, visiblement morts. Ceux qui restaient se regardaient fixement et soudain l'un lança un objet brillant, aussi aiguisés que les crocs de mes frères. Le second tomba au sol, visiblement mort à son tour. L'homme qui était resté debout s'écroula alors, visiblement épuisé. Je pensais alors tel un loup et mon instinct me dicta de l'abattre pour le ramener au groupe. Il serait une proie de choix et je pourrais certainement devenir le mâle alpha malgré mes origines. M'approchant de l'homme discrètement, je me fis pourtant repérer. L'homme, sur ses gardes, me regarda en tenant un drôle d'objet brillant dans sa main et il m'adressa une phrase que je compris à peine :
"-Qui es-tu ? Qu'est-ce que tu me veux ?"

Je ne su lui répondre correctement tant j'avais oublié comment parler. Seuls des grognement lupins sortait de ma bouche et l'homme commença à comprendre et écarquilla les yeux.

"- Un enfant-loup ?! C'est bien ma veine !"

L'homme alluma alors une torche magique, pensant sûrement à cet instant qu'étant élevé comme un loup, le feu me ferait fuir. Malheureusement c'était à coup sûr le seul geste qu'il fallait éviter. Mon sang se mit à bouillir. Je n'avais pas revu de feu depuis ce fameux jour où je perdit mon humanité. La seule chose qui j'associe au feu désormais était la peur, la mort mais surtout une rage sans égale. S'en fût trop : pris de haine et d'une certaines mesure de peur, je me jetais au coup de l'homme et lui trancha la trachée d'un coup de canines. Je n'avais pas la moindre hésitation : mes canines étaient presque aussi aiguisées que celle de mes frères désormais et j'étais capable de déchiqueter vivant un cerf. Le cou de l'homme ne m'opposa qu'une faible résistance et la torche qu'il tenait s'éteignit avec lui. Tirant l'homme par le coup, j'essayai de le ramener à la meute. La nuit tombait et le froid commençait à chatouiller mon corps. J'avais vraiment froid et je n'eut alors qu'un souhait : avoir chaud. Il n'en fallu pas beaucoup plus pour que n'arrive l'impensable : une flamme d'un magnifique violet jaillit de mes patte droite, brulant le sol autour d'elle. Heureusement il ne s'agissait que de boue encore humide mais la surprise fut telle que je me redressais sur mes deux jambes machinalement. Apeuré mais surtout curieux du phénomène, j'essayais de m'imaginer de nouveau cette chaleur qui avait amenée le feu violet. De nouveau la flamme apparu au bout de ma main. Je compris rapidement que ma nature humaine venait de remonter, m'empêchant à tout jamais de redevenir un loup. La magie venait de naître en moi, et bien que la peur s'emparait de moi, une sorte de fascination malsaine m'assaillit. A cette époque, je croyais encore que ma magie était une magie du feu, simple et banale. Ce n'est que plus tard que je compris qu'il n'en était rien

C'est d'ailleurs 3 années plus tard, lorsque j’eus 11 ans que j'eus l'infime "honneur" de croiser une guilde noire qui marquerait à jamais ma mémoire : Oracion Seis. Étrangement, les membres de celle-ci s’intéressaient aux loups rouges car une rumeur courait selon laquelle la fourrure de loup rouges aurait des vertus magiques puissantes. La meute se fit donc encerclé par les 6 membres d'Oracion Seis. Ne pouvait pas vraiment résister, nous furent tous regroupés dans une prairie étrange. Les sourires des humains me terrifiaient et je n'osais me défendre avec mon pouvoir, ne l'ayant pas encore montré aux autres membres de la meute. Puis commença alors le premier meurtre : celui du mâle alpha, Lopus. S'ensuivit alors les louves les plus anciennes, Ensidra, Clara Ophélia. La meute fut décimée petit à petit. Ceux qui tentaient de résister étaient tués encore plus vite. Mes frères et moi furent les derniers à rester puisque je leur avait demandé de ne pas bouger. Puis ce fut le drame qui déclencha tout. Jusqu'alors j'espérais qu'il ne nous tueraient pas tous, pour conserver un équilibre...mais lorsque je vit mon frère qui tomba devant mon regard, la rage me consuma tout entier. Je ne put contenir ma magie, qui s'échappa en un brasier de flammes violettes. Les membres d'Ocasion Seis semblèrent surpris mais l'un d'eux se mit à sourire, celui que l'on nommait Brain. Il me regarda, intima aux autres de stopper leurs attaques. Il s'approcha de moi si rapidement que je n'eut pas le temps de lui asséner un coup. Il murmura alors à mon oreille des mots que je n'oublierais jamais :
"- Si tu veux être capable de protéger ceux qui te sont chers, il va falloir devenir plus fort que cela. Et quand tu seras assez fort, je t'attendrais pour un duel à mort. Soit prêt."
L'instant d'après, je gisais au sol inconscient tandis qu'ils partaient, laissant la vie à mon dernier frère.

Les années qui suivirent furent difficiles. Seul avec mon frère, nous survécurent de nos chasses respectives. Pendant de longues années, j'appris à maitriser le feu qui bouillonnait en moi. Je rencontrais de plus en plus souvent des humains dans les bois, et j'eus de nombreuses occasions de me battre avec eux. L'un de ces combats fut des plus mémorables et je me souviens encore aujourd'hui de ce dernier tant il fut utile à mon ascension au pouvoir.
L'homme se disait mage de Lamia Scale. Il avait des cheveux blancs dressés en pics et des yeux plutôt...bridés. Il semblait sûr de lui et je compris vite pourquoi. Il était visiblement un puissant mage de glace. Face à lui, je pensais pourtant avoir toute mes chances mais il n'en fut rien. Il me battu rapidement et je tombais au sol. Il me marcha dessus et je le mordis par simple réflexe animal. Lorsqu'il retira son pied, j'essayais de m'enfuir en lançant une salve de flamme mais je ne vis alors sortir d'un tigre rugissant que mon adversaire éclata en mille morceau. Ce titre, je venais de le voir quelques minutes plus tôt : mon adversaire utilisait cette magie de glace contre moi et je venais de retourner cette magie contre lui. Il me regarda alors et eut l'air gêner :
"- Alors comme ça tu possède la magie "Mimic" ? Et moi qui pensait que tu étais un mage de feu. Ce doit être pratique de pouvoir voler ainsi des magies, hein ?"
Je ne compris pas ce qu'il voulait dire sur l'instant, mais je cherchai par tous les moyens à m'échapper. Par chance, mon frère surgit du bois et attaqua le mage de glace. Ce dernier baissa sa garde et je tentais de l’immobilisé avec des blocs de glace...ce fut plutôt mauvais mais cela nous laissa le temps de m'échapper, à moi et à mon frère. Au bout d'un moment, nous nous rendirent compte que l'homme n'avait pas chercher à nous suivre et nous furent soulager du poids de la mort.
L'année qui suivit, je m'entrainais donc à utiliser la magie de glace. Elle me sembla plus complexe que la magie de feu...et surtout bien moins utile. Une nuit, une terrible tempête tomba sur nous. Mon frère et moi nous étions réfugiés dans une grotte et attendions la fin de la tempête. Au matin, nous fûmes réveillés par un groupe d'individu plutôt mal intentionné : Raven Tail. Il m'attrapèrent et m'emmenèrent avec eux, me séparant de mon frère. Je fut emprisonné dans leur petit cachots mais fut bien nourrit. Ils parlaient longuement de moi et ils me réapprirent petit à petit le langage. Je n'étais pas spécialement rancunier mais je supportais mal la séparation que j'avais avec mon frère. Je savais qu'il entamait les dernières années de sa vie et je tenait à être à ses côtés lorsqu'il mourrait. Mais ce ne fut jamais possible puisque je fut retenu pendant 2 ans dans le QG de Raven Tail. Étonnamment, les personnes qui venaient me voir m'aidaient à maitriser ma magie. Souvent, ils furent blessés mais m'apprirent vite que ma capacité à copier le pouvoir d'autrui résidait dans le fait que je boive leur sang. Je commençait donc à maitriser divers pouvoirs, tous différents et plus complexe les uns que les autres. Certains me demandèrent une quantité phénoménale d'énergie pour les utiliser, d'autres me laissèrent des blessures plutôt importantes du fait que mon corps n'était pas adapté à leur utilisation, d'autres encore me demandait une telle concentration que je perdais souvent le combat avant même de l'avoir commencé. Finalement je me rendis compte que certaines magies me convenaient mieux que d'autres : les magies élémentaires ( feu, glace, eau, terre, vent ) ainsi que les magies de pétrification ou d'annihilation.
Au bout des 2 ans, Raven Tail reçu la visite d'un important mage qu'ils me présentèrent comme étant le maitre de la guilde Werewolf, nouvellement fondée. Réputée pour ne prendre que des mages à problèmes particulièrement puissants, je lui fut présenter en premier. L'homme me fixa dans les yeux et sourit :
"- Tu as le même regard que les loups rouges. Ce sont des bêtes fières et puissantes...dommage qu'il en reste si peu. Dis-moi, souhaiterais-tu rejoindre ma guilde ? Je te promet que tu pourras devenir très puissant si tu me fais confiance."
Je ne su pas vraiment pourquoi mais quelque chose dans son regard m'attira, me fascina. Je ne su pas vraiment pourquoi mais j'acceptai de le suivre. Ainsi marqua mon entrée dans Werewolf. J'avais alors 17 ans. Durant 3 ans, je fis les missions qu'on me donnait sans rechigner. J'espérais trouver quelque chose que je n'ai pas encore trouvé. Lors de la nuit "miraculeuse" comme l'appelait mon maître, j'eus enfin un semblant de réponse à mes pulsions : le mage de glace que j'avais affronté des années auparavant se trouvait devant mes yeux. Je le tenais au creux de mes mains...et il allait subir ma vengeance pour m'avoir humilié des années auparavant.

FICHE  © SUNHAE DE LIBRE GRAPH'


Dernière édition par Subaru Lightless le Jeu 14 Nov - 14:35, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aka Duragon


Messages : 382
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 23

Votre personnage
Joyaux : 6500
Guilde : Aka Duragon
Bonus :

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Mer 13 Nov - 18:09

Bienvenue sur le forum ! J'aime beaucoup ton avatar *^*
Bref, bonne continuation pour ta fiche ! :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairynatsudragon.forumgratuit.fr

avatar
Werewolf


Messages : 20
Date d'inscription : 13/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Mer 13 Nov - 18:13

Merci de ton accueil Atsu ^^
Oui j'aime bien Subaru aussi ( et allez pas me dire que Diabolik Lover est un anime de nana...je le sais déjà u.u mais j'y peux rien si j'aime les manga de Vampire...même si c'est des Shojo ) en tout cas je trouve qu'il en jette ^^
En tout cas le forum est super, vous avez fait un super boulot Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aka Duragon


Messages : 382
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 23

Votre personnage
Joyaux : 6500
Guilde : Aka Duragon
Bonus :

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Mer 13 Nov - 18:17

Mais de rien c'est normal :3
(Les mangas de vampires sont juste les meilleurs et Diabolik Lovers est juste trop bien ! *^*)
Et merci pour le forum même si tout le mérite revient à Blue parce que sans lui, le forum ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairynatsudragon.forumgratuit.fr

avatar
Admin


Messages : 257
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Mer 13 Nov - 18:48

Bonsoir et Bienvenue Subaru !
Merci pour le compliment, je me suis donné beaucoup de mal alors jsuis content que ça te plaise ♥️
Bon courage dans la suite de ta fiche Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 20
Date d'inscription : 13/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Jeu 14 Nov - 14:36

Merci à tous les deux ! Je vais faire de mon mieux pour que la fiche soit bien !

Edit : Voilà, j'ai terminée ma fiche ! Désolé si le caractère et le physique sont un peu court, j'avoue ne pas avoir su comment exprimer le caractère si spécial de mon personnage. Du coup je me suis rattrapé sur mon histoire, j'espère que ce n'est pas trop long ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Aka Duragon


Messages : 382
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 23

Votre personnage
Joyaux : 6500
Guilde : Aka Duragon
Bonus :

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Jeu 14 Nov - 14:55

Histoire très longue xD Mais intéressante, malgré quelques fautes d'orthographe, mais je te valide !
Bon rp parmi nous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairynatsudragon.forumgratuit.fr

avatar
Werewolf


Messages : 20
Date d'inscription : 13/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Jeu 14 Nov - 16:03

Ah oui mince je me suis pas relu O.O Gomen, j'essayerais de faire plus attention dans mes rp ^^"
C'est vrai que comme j'étais pressé de finir mon histoire j'en ai oublié de me relire...*boulet's time*

En tout cas merci de la validation, je suis impatient de pouvoir rp ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin


Messages : 257
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   Jeu 14 Nov - 18:38

Je suis impressionné de voir l'histoire ( même si quelques fautes effectivement ) par contre j'avoue, j'ai pas tout lu.
En tout cas le début semblait intéressant, vraiment ! ^^ Donc bienvenue dans la communauté et amuses-toi bien ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Subaru, le loup affamé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Subaru, le loup affamé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lupus ~ " Enragé comme un loup affamé "
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» La presse haïtienne mal formée et affamée
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour que l'aventure puisse commencer :: Qui es tu ? :: Validés-