Bienvenue à Fairy Tail RPG : Daichi no Ryu.
Rejoignez le royaume de Fiore et devenez un puissant mage de l'une des 6 guildes principales...ou devenez un mage solitaire.



 

Partagez | 
 

 Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Lun 18 Nov - 16:42

Claribel avait rejoint la guilde Werewolf, cela ne faisait que quelques mois, mais c'était déjà un membre très respecté, sa vie de mage solitaire lui manquait beaucoup et il lui arrivait de la regretter un peu, mais le travail et l'argent ne suivait pas vraiment. Alors quand elle tomba sur la guilde Werewolf, elle n'hésita pas à l’intégrer au plus grand bonheur des autres membres qui étaient pour la plupart que des hommes.

Enfin bref, la demoiselle parcourait en ce moment les alentours d'une certaine ville dont elle avait complètement oublié le nom, mais bon ce n'était pas très grave, car elle n'était pas ici pour faire du tourisme mais pour un travail. Elle était accompagnée de deux autres membres de Werewolf, qui allait l'aider, même si elle n'en avait pas vraiment besoin, il fallait qu'elle trouve un homme aux intentions douteuses et qu'elle l'élimine tout simplement, à Werewolf, la plupart des missions étaient des missions d'assassinat, quelques fois c'était pour tuer des innocents, mais la plupart c'était pour tuer des gens qui le méritaient, alors Claribel n'allait pas se gêner pour les éliminer, quand elle apprenait que c'était des innocents qu'il fallait tuer, elle n'acceptait pas, elle n'était pas un monstre non plus.

Après quelques heures de marche entre sa guilde et la ville où était l'homme à assassiner, la demoiselle et ses deux coéquipiers arrivèrent enfin dans les rues de la ville, et contrairement à ce qu'on pourrait penser, il n'y avait pas vraiment d'animation dans cette ville, il y avait des passants certes mais ce n'était pas non plus la grande foule, mais quand les habitants virent Claribel et les deux zigotos qui l'accompagnaient, ils se reculèrent tous afin de les laisser passer, de plus la marque de leur guilde était assez voyante, et la guile Werewolf avait détrôné le titre de chef à la guilde Raven Tail, alors tout le monde les craignait, ce qui ne faisait qu’accroître l'arrogance de la guilde.

Mais ce que les habitants regardaient le plus, c'était Claribel, certains avaient des regards de dégoût comme la plupart du temps en voyant ses cheveux violets et ses yeux, mais elle avait tellement l'habitude que ces regards ne lui faisaient plus rien, mais il y avait d'autres regards, qui venaient principalement d'hommes tous aussi vicieux les uns que les autres devant la tenue très légère (tenue de l'avatar en gros, j'avais la flemme de la décrire XD) de la demoiselle, qui se pavanait fièrement, de plus elle savait parfaitement qu'elle n'avait pas un physique désagréable à regarder, et quelques fois il lui permettait de réussir sa mission.

Au-dessus de la jeune fille on pouvait apercevoir quatre marionnettes qui virevoltaient dans les airs, c'était celle de Claribel, ces marionnettes avaient été fabriquées par la demoiselle elle-même et auquel elle avait insufflé des âmes y compris celle de ses parents. D'ailleurs on pouvait apercevoir des fils très fin qui allait des doigts de Claribel aux marionnettes. Aux bouts de quelques minutes de marche dans les rues, la demoiselle dit à ses deux coéquipiers qu'ils allaient se séparer et que celui qui trouvait en premier l'homme qu'il cherchait il fallait qu'il prévienne les autres, et s'il n'avait pas le temps, qu'il le tue sans plus attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Lun 18 Nov - 20:39

Tentative désespérée. C'est sans doute ainsi que nous pouvons nommé l'action actuelle de cette jeune blondinette, qui avec un certain mal, tente de capturer son orange qu'elle a bêtement relâché au sol, prêt d'un chien à deux doigts de sauter sur son aliment abandonné avant elle.

-...On s'calme le toutou hein... J'veux juste...Récuperer ma bouffe...

Doucement, elle était accroupie au sol, dans une ruelle quelque peu isolée des membres de la ville. Elle glissait lentement ses doigts sur le sol poussièreux, tentant de rattraper le fruit avant le canidé face à elle, dont l'allure menaçante et les crocs ressorti ne présageaient en aucun cas un signe de camaraderie.
Totalement concentrée sur son geste, Tori tentait de faire abstraction du bruit autour d'elle pour tenter de capturer son précieux sans faire de faux pas. Mais hélas, ce fut ce qu'elle fit, lorsque ses nombreuses bagues claquèrent lors d'un mouvement trop vif, captant ainsi tout l'instinct animal du chien en face d'elle.

-...Et merde.

Dans un mouvement brusque, les muscles de l'animal se contractèrent pour finalement le laisser bouger vivement dans la direction de la jeune mage qui abandonna ainsi sa nourriture au sol pour plutôt penser à sauver sa peau. Elle se releva vivement dans un réflexe de fuite, commençant à courir jusqu'à la rue ou se trouvait la foule qui s'écartait vivement en voyant la pauvre fille courant n'importe ou pour être à l'abri du chien qui la poursuivait sans relâche.

- J'VOULAIS PAS TRAVAILLER MON JOGGING AUSSI TÔT MOI, BORDEL !

Un peu blasée de devoir courir pour échapper à cet animal bavant sur patte, elle tenta de ziguzaguer de manière totalement imprévue pour que l'animal ne puisse plus la retrouvé, chose qui marcha plutôt bien car ce dernier disparu du champ de vision de la jeune mage aussi vite qu'il en était arrivé.

- AHAH ! Faut croire que t'es pas si douée que ca hein, le cléb-

Et bam. C'est le drame.
Tori aurait sans doute mieux fait de regarder devant elle avant de continuer à courir comme une imbécile. Cela aurait sans doute put lui éviter la situation plutôt gênante de se frapper brusquement contre une femme qui venait en sens inverse. Une femme que de nombreux passant reluquaient sans gêne, et aux atouts très charmeurs. Mais le choc avait été tel que Tori ne pensait qu'à ses membres douloureux qui venaient de se cogner brusquement contre la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mer 20 Nov - 17:41

Claribel continuait de marcher dans les rues de la ville à la recherche de l'homme qu'elle devait assassiner, la demoiselle ne voulant pas trop chercher s'arrêta devant une femme et lui demanda où habitait l'homme en question. La femme qui ne voulait pas subir le même sort, lui répondit sans plus attendre et comme Claribel était dans un bon jour, elle la remercia en esquissant un très léger sourire que l'on pouvait à peine apercevoir, on va dire qu'elle n'était pas très douée pour ça, dans le genre sociable on a fait mieux.

Au bout de quelques minutes, la demoiselle arriva devant la maison de l'homme, et entra sans gêne en essayant de ne pas faire de bruit, après tout il n'était sûrement pas tout seul dans une aussi grande maison. Claribel arriva devant le bureau sans grandes difficultés, elle regarda par le trou de la serrure pour s'assurer qu'il était bien tout seul, la demoiselle prit un de ces poignards dans une de ses mains puis bougea ses doigts pour faire avancer ses marionnettes sans que celles-ci ne fasse du bruit.
Une fois que cela fut fait, la demoiselle entra dans le bureau ce qui fit sursauter notre homme, mais quand il vit Claribel, il esquissa un sourire puis se leva de son fauteuil et s'approcha d'elle, mais son sourire s'effaça bien vite quand il vit le tatouage de Werewolf sur la cuisse de cette dernière, mais il n'eut pas le temps de réagir que la demoiselle fit bouger ses marionnettes de façon à ce que ces dernières l'encerclent complètement, Claribel s'approcha donc de notre homme au regard apeuré, après tout quand un membre de Werewolf venait vous rendre visite ce n'était jamais très bon signe, d'ailleurs ceux à qui c'est arrivé, ne sont plus là pour en parler. Une des marionnettes de la jeune fille se mit juste derrière l'homme et lui attrapa les bras pour pas qu'il ne puisse bouger, l'homme essaya de se débattre mais en vain, Claribel posa alors la pointe de son poignard sur le cou de ce dernier et lui dit «ça ne sert à rien de te débattre, cette marionnette ne te lâchera pas...et puis après tout tu mérites ce qu'il t'arrive, ce n'est pas bien de se faire de l'argent sur le dos des honnêtes gens, alors pour que tu arrêtes, je dois t'éliminer et je dois avouer que cela me remplit de joie et d’excitation...», puis la demoiselle regarda l'homme dans les yeux et fit un petit sourire sadique avant de trancher la gorge de ce dernier, qui tomba comme une grosse m**** sur le sol.

Après avoir lavé son poignard, Claribel entendit des bruits de pas venir vers le bureau, la jeune fille se cacha derrière la porte, et à son plus grand soulagement c'était les deux membres de sa guilde, la demoiselle sortit de derrière la porte et leur dit que le travail avait été fait, puis qu'elle allait rester un peu ici avant de repartir pour la guide, Claribel fit sortir les âmes de ses marionnettes qui tombèrent à terre, les deux hommes les ramassèrent et les placèrent dans des grandes caisses qu'ils mirent sur leur dos avant de s'en aller, les âmes, elles vinrent se déposer dans une petite boite que la demoiselle portait à sa ceinture.

Alors qu'elle venait à peine de faire trois pas dans la rue, elle se fit rentrer dedans par un garçon ? Une fille ? Elle ne savait pas vraiment, Claribel regarda alors la personne avec un regard assez froid mais qui était son regard habituel, puis elle comprit vite pourquoi cette personne ne regardait pas vraiment devant elle, la demoiselle vit un chien aboyé comme un malade après la personne aux pieds de Claribel, qui elle n'allait pas se laisser impressionner par un sale clébard, la jeune fille le regarda dans les yeux sans rien faire d'autre, et le chien partit en courant.
Claribel posa son regard sur la personne qui l'avait percuté et lui dit :

«Tu n'auras plus besoin de courir maintenant..»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Jeu 21 Nov - 12:46

Tori se frottait douloureusement le nez, ce dernier étant le plus touchée par l'affront entre elle et la jeune femme. Elle grogna discrètement, arrivant à peine à remettre son naseau comme il se doit.
Puis, elle remarqua que le jeune canidé qui l'avait poursuivit était parti aussi vite qu'il n'était arrivé. Il avait exprimé un air effrayé, et Tori vint à se demander si c'était elle qui avait provoqué cette réaction d'une quelconque façon que ce soit. Surprise un court instant, elle se tourna pour vérifier si c'était bien elle...Et hélas non. C'était loin d'être elle.

«Tu n'auras plus besoin de courir maintenant..»

Une femme quasi fatale se pointait devant son nez. La jeune blonde eu à peine quelque seconde pour réaliser le canon qui se pointait devant ses yeux, à sa plus grande surprise. Il faut dire que les vêtements en cuirs de cette dernière, ses jambes féminines et sublimée par une corpulence de mannequin étaient des arguments intraitables au sujet de la beauté de cette jeune femme. Tori en resta un court instant surprise, avant de faire le lien. Une fille avec ce physique si avantageux et une chevelure d'un tel violet ? Pas de doute. C'était la fameuse Claribel, dont les gens parlaient autant . Autant pour son corps de pur déesse, mais aussi la couleur étrange et tape à l'oeil de sa chevelure.
Devant une femme à la réputation si grande, Tori ne se défia pas. Ce n'était pas dans son genre de devenir une petite souris pathétique devant la moindre personne à la réputation avantageuse. Elle resta neutre, se redressant en époussetant ses vêtements, et en regardant la jeune femme. Elle ne pouvait pas nier qu'elle la trouvais particulièrement belle, mais loin d'elle l'idée de la draguer.

- Mh...Je te remercie. Je n'avais pas vraiment l'envie de courir toute la journée, tu m'épargnes pas mal d'efforts.

Elle soupira en réajustant un instant ses vêtements, et dans sa tête, elle pleurait la disparition soudaine de sa pauvre orange délaissée dans une ruelle sans amis, ni rien d'autre. Dans sa tête, cet abandon avait le même niveau que l'idée d'abandonner un enfant.
...Enfin non, tout de même pas, mais disons que Tori n'a pas une notion exacte des sentiments qu'on peut ressentir entre deux situations à première vue ambigues.

- Excuse mon indiscrétion, mais tu es bel et bien Claribel ? Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Jeu 21 Nov - 18:05

Claribel regardait la personne devant elle qui apparemment c'était fait mal au nez, la demoiselle se demandait toujours si c'était un garçon ou une fille qu'elle avait devant elle, mais elle eut sa réponse quelques secondes après, quand le regard de la personne se posa sur elle. Même si c'était un peu dur à distinguer, la personne avait quand même des traits féminins assez prononcé, alors Claribel en déduit que c'était une fille.

Pendant quelques instants la demoiselle sentit le regard insistant et surprit de la jeune fille, il fallait avouer que c'était loin d'être désagréable d'être regardé de cette façon, mais pourquoi autant de surprise dans le regard, soit elle n'avait jamais vu de personnes avec une couleur de cheveux aussi bizarre -mais magnifique-, ou alors elle venait de la reconnaître, car la jeune Claribel n'était pas inconnue dans le royaume de Fiore, même quand elle était mage solitaire ses exploits ne passaient pas inaperçu, mais c'est surtout depuis qu'elle avait rejoint la guilde Werewolf que la réputation de la demoiselle s'était forgée, ce n'était pas vraiment une super réputation du point de vue des mages qui appartenait aux guildes officielles et des autres humains, mais pour Claribel c'était une réputation qui la caractérisait très bien.

La jeune fille qui était devant elle se redressa enfin en enlevant la poussière de ces vêtements, puis elle remercia Claribel, et lui dit qu'elle n'avait pas vraiment envie de courir toute la journée et que la demoiselle lui avait épargnée pas mal d'efforts. Claribel dit alors un petit «Pas de quoi», c'est sur que se faire courser par un chien toute la journée ne doit pas être de tout repos, et qu'à elle aussi ça lui était arrivé plusieurs fois, mais les chiens ne la coursaient jamais très longtemps, puis la jeune fille lui demanda si elle était bien Claribel.

La demoiselle esquissa un léger sourire, que c'était bon d'être reconnu, alors qu'elle allait répondre assez fièrement mais vraiment se la péter quand même, des cris se firent entendre dans la rue, Claribel se détourna et aperçu que quelqu'un venait de voir le corps de l'homme qu'elle avait assassiné quelques minutes plus tôt, de plus on pouvait facilement savoir que c'était la demoiselle qui avait commis ceci car à coté du corps, elle avait gravé ces initiales C.C, mais bien entendues personnes ne lui diraient quoi que soit, de peur de subir le même sort, tous les regards des passants se posèrent sur elle, la demoiselle avança de quelques pas et dit tout haut «Il y a un problème peut-être ?», après cette phrase Claribel se retourna vers la jeune fille qui était derrière elle et lui dit :

«Oui je suis bien Claribel, et toi tu es ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Dim 8 Déc - 16:34

HS: Excuse-moi pour le temps de réponse, j'ai eu des soucis et après j'ai zappé le forum, mais maintenant me revoilà pour de bon !

Tori observa un court instant les quelques passants curieux qui regardaient Claribel comme si elle était un quelconque animal de foire qui venait de commettre un acte odieux. Certes, après le cri qu'elle venait d'entendre, Tori se doutait bien que quelque chose avait été fait des mains de la demoiselle. Mais peut-être était-ce pour une bonne cause ? Ce n'était pas le moment pour le demander. Elle attendait tout d'abord une réponse pour s'assurer de son identité. Et vu l'allure légèrement fière que lui avait présenté la demoiselle, elle se doutait bien qu'elle n'avait pas tord.
Tori fut ensuite surprise de la manière avec laquelle son interlocutrice réussi à faire taire et disparaître les quelques regards pesant qui lui étaient jeté à la face. Elle rit un peu, surprise de ce caractère sur d'elle, mais pas pour le moins déçue. Les filles avec du caractère, sa apporte de l'intérêt. C'est clair et net.
Tori alors, fixa la jeune fille qui lui confirma de suite qui elle était. Un peu fière d'avoir réussi à deviner encore une fois le mage avec lequel elle se tapait une discussion, la blonde se passa fièrement la main dans la chevelure, avant de se souvenir que la question lui avait été retournée. Elle se remit donc correctement, dans une posture déjà davantage présentable, et se pencha un peu en avant.

- Enchanté Claribel, j'ai beaucoup entendu parlé de toi. Je me nomme Tori. Blade Tori.

Se présenta donc la demoiselle en se permettant ensuite de se redresser à nouveau, tout en mordillant son piercing à la lèvre. Elle parcourut un moment le regard dans la foule, remarquant que les personnes continuaient de se murmurer les éléments de la scène qui avait eu lieu il y a quelques instants. C'est alors avec une certaine curiosité que la jeune androgyne reporta à nouveau toute son attention sur la belle demoiselle en face d'elle pour demander:

- Sans vouloir être indiscrète, tu es bel et bien responsable de cette scène qui a l'air de faire parler d'elle en même pas quelques secondes déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Dim 8 Déc - 17:26

Après la phrase de Claribel, tous les passants firent silence pour ne pas finir comme l'homme assassiné quelques minutes plus tôt, après tout s'opposer ou tenir tête à Werewolf signifiait mourir.
La jeune demoiselle entendait tout de même des murmures sur ce qui venait de se passer ainsi que les regards de certains passants, mais cela Claribel en avait l'habitude, d'avoir des tas de regards posés sur elle, que ce soit des regards d'admiration, de peur ou de dégoût, mais la demoiselle s'en fichait, elle se fichait du regard et de l'opinion que les gens avaient sur elle.

La jeune fille à l'allure androgyne qui était devant la demoiselle de Werewolf se présenta, ainsi elle s'appelait Tori, ce qui confirmait bien que c'était une fille. Tout en se présentant, la jeune fille c'était un peu penché, Claribel esquissa un sourire, c'était la première fois que quelqu'un s'inclinait devant elle, sans que la demoiselle l'ait forcé de le faire. Quand Tori se releva Claribel lui dit alors:

«Je suis enchanté aussi, mademoiselle Tori Blade. »

Certes Claribel faisait partie de la plus puissante guilde noire, et elle n'était pas connue pour être d'une gentillesse incroyable, mais elle n'était pas non plus malpolie, et puis la demoiselle était dans un bon jour aujourd'hui, elle était d'une humeur assez bonne, ce qui était rare, de plus le fait d'avoir assassiné un homme aussi mauvais l'avait remplie de joie.
Tori demanda si Claribel était bel et bien responsable de l'incident qui venait de se passer, la demoiselle lui répondit alors en avançant un peu :

«Je n'ai fait que mon travail et puis cet homme méritait de mourir. »

La jeune mage s'avança encore un peu, de façon à être à coté de Tori, Claribel qui n'avait pas encore envie de rentrer à la guilde, se dit qu'elle allait sans doute faire un tour dans la ville, et comme cette jeune fille du nom de Tori n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre, et qu'elle était sans doute un mage solitaire, car si elle avait été dans une guilde noire, elle n'aurait jamais osé parler à Claribel, et si elle avait été dans une guildes officielle, elle serait enfermé dans la prison de Werewolf.
La demoiselle lui demanda donc :

«ça te dit de marcher avec moi ? »


H.S : T'inquiète pas c'est pas grave, contente que tu sois de retour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Dim 8 Déc - 19:02

La réponse plutôt polie de Claribel rassurait un peu Tori . Il faut dire que la jeune fille s'attendait à se faire remballer. Ce n'est pas qu'elle avait une si mauvaise vision de Werewolf, mais il était rare que leurs membres soient des plus appréciables. Elle avait le mauvais souvenir d'une rencontre avec un membre plutôt désagréable, qui avait tout fais pour couper court au dialogue qu'elle tentait de maintenir. Elle soupira simplement à ce souvenir, se disant que cette fois elle avait de la chance de tomber sur Claribel.
Elle l'écouta ensuite confirmer l'acte qu'elle avait provoqué. Elle se tourna un court instant pour revoir les quelques personnes qui continuaient de chahuté par-ci par là les quelques versions de l'histoire, qu'elles soient fausses ou pas. Elle soupira brièvement en croisant les bras, admirant juste Claribel parlé.
Elle était plutôt charmante, comme femme. Certes, on lui avait bassiné les oreilles en répétant que cette membre était une femme très bien fichue, mais c'était toujours plus intéressant de le conclure par soi-même. Elle jeta donc des regards curieux un peu partout sur l'anatomie de la jeune femme, avant que cette dernière ne l'invite à se promener un peu.
C'était assez surprenant. Les guildes noires, surtout Werewolf, étaient du genre à passer le maximum de temps à travailler et non pas à marcher dans les rues. Elle resta un court instant interdite, avant d'hocher la tête et accepté la chose avec un bref sourire. Il faut dire qu'en plus, elle n'avait plus rien de spécial à faire en cette journée.

- Bien sur, avec plaisir. Ce n'est pas tout les jours que je peux me promener avec quelqu'un qui a ta réputation. Je me permet de te tutoyer d'ailleurs depuis le début de la conversation, alors je continue~

Dit-elle avec un air toujours un peu jovial, n'étant pas du genre à trop être gêné si elle faisait preuve d'impolitesse. Elle marcha donc en s'étirant un peu, et il faut dire que marcher avec une compagnie aussi charmante d'un point de vu physique pouvait en tout cas lui promettre aussi une bien bonne réputation.

- Alors, dis-moi. T'es venu faire cette mission toute seule ? Ca ne te semble pas un peu dangereux quand même ?

Hs: Tant mieux ! Heureuse que ca ne t'énerve pas ! >u<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Dim 8 Déc - 20:23

Claribel avait remarqué les certains regards de Tori sur elle, ce n'est pas que cela dérangeait la demoiselle, au contraire ça prouvait qu'elle était agréable à regarder. La jeune fille attendait la réponse de Tori qui semblait quelque peu surprise, il est vrai que les membres de Werewolf n'étaient pas du genre à se promener et surtout pas en invitant des gens qu'ils connaissent à peine, mais bon Claribel avait certes rejoint cette guilde, mais c'était surtout pour l'argent et que le travail ne manquait pas, sinon elle serait resté mage solitaire, même si elle c'est juste un peu attaché à la guilde, enfin vraiment un tout petit peu car on ne peut pas dire qu'elle aimait ou encore les membres de la guilde, du moins une grande partie. Claribel esquissa un léger sourire, presque visible quand Tori accepta de marcher avec elle, puis cette dernière lui dit que depuis le début de la conversation elle la tutoyait alors elle allait continuer, cela ne dérangeait pas notre membre de Werewolf qui dit «Pas de problème.. ». Puis elle commença à avancer en regardant à coté d'elle si Tori marchait bien à ses côtés, d'ailleurs la demoiselle remarqua des regards surpris qu'adressaient les passants, peut-être étaient-ils en train de se dire qu'au fond, Claribel n'était pas si méchante que ça, il y avait du vrai mais ça pas question de l'avouer, et puis la part de gentillesse de la demoiselle n'était pas très grande loin de là. Alors la mage de Werewolf s'empressa de lancer des regards tueur aux passants qui baissèrent la tête un par un. Tori demanda alors à la demoiselle si elle était venue faire cette mission seule et si ça ne lui semblait pas dangereux, Claribel lui dit sans attendre :

«A la base je n'étais pas censée être seule pour cette mission, mais je préfère être seule quand je travaille, je me débrouille bien mieux seule, et puis mon physique m'aide beaucoup si tu vois ce que je veux dire. Et puis pour moi le danger s'est excitant alors je n'hésite pas à faire les missions les plus dangereuses. »

Claribel faisait beaucoup de missions où il fallait assassiner des gens, que ce soit des hommes ou des femmes, elle ne faisait pas d'exception et puis avec son physique très avantageux, il était très facile d'arriver à ses fins, et puis tous ceux qu'elle tuait le méritaient amplement. La demoiselle vit qu'il y avait un établie de fruits, la mage s'avança vers cette dernière et demanda au vendeur une pomme et une orange, le vendeur ne quittait pas des yeux notre jolie Claribel, il y avait le regard «Je te mettrais bien dans mon lit » mais il y avait aussi de la peur, d'ailleurs quand il donna la pomme et l'orange à la jeune fille, il tremblait de tous ses membres en lui disant que c'était gratuit.
Claribel ne le remercia pas, et s'avança d'un pas et tendit l'orange à Tori et lui dit :

«Tient, je n'aime pas les oranges. Et toi tu es mage solitaire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Lun 9 Déc - 19:18

«A la base je n'étais pas censée être seule pour cette mission, mais je préfère être seule quand je travaille, je me débrouille bien mieux seule, et puis mon physique m'aide beaucoup si tu vois ce que je veux dire. Et puis pour moi le danger s'est excitant alors je n'hésite pas à faire les missions les plus dangereuses. »

Si elle voyait ce qu'elle voulait dire ? Ah ouais, clairement. Tori n'était pas du genre à laisser la beauté être un facteur valable lors d'un affrontement, mais elle ne pouvait nier le charme de la jeune femme. Elle sourit alors en riant un peu devant cette remarque, prouvant ainsi qu'elle avait compris. Son côté bisexuel avait sans doute repérer en la jeune Claribel ses atouts de charme.
Elle semblait aussi pas mal amusée de voir que le danger était quelque chose qui faisait de l'effet à la demoiselle. Elle avait toute la tête du métier, sans chercher à être méchant naturellement. Elle avait ses allures de femme fatale , qui trouve son repère dans un acte plutôt dérangeant mais qui lui allait pourtant presque bien. Elle s'étira un court instant en fourrant ses mains dans les poches de son baggy rouge, continuant de marcher aux côté de la jeune femme en répondant par un :

- Ouais, le danger est capable de plaire. Selon les dires, ca ne me surprend même pas de toi.

Elle sourit un peu, se redressant en soupirant. Puis, elle fixa Claribel qui avait fait un petit détour vers un marchant de fruit, qui dévorait la demoiselle des yeux autant qu'il la craignait. Tori riait en voyant cet acte, amusé que cet homme soit capable d'avoir peur d'une femme qui l'attire en même temps. Elle la fixa ensuite prendre cette pomme ainsi que cet orange, se demandant si elle comptait vraiment manger ses deux choses à la fois. Et bien la réponse fut bien rapide dès qu'elle lui tendis l'orange devant le nez. Tori hésita un instant sans savoir si elle lui était réellement destinée, mais la phrase qui accompagna le geste fini par le confirmer. C'est alors avec un "Merci" qu'elle prend le fruit lui étant destiné, et écoute ensuite sa question. Elle se remit en marche pour ne pas prendre racine, et répondit en même temps qu'elle regardait son fruit pour pouvoir l'entamer.

- Ouais. Quoi que j'ai toujours trouvé que ce terme me donnait un côté ultra-mystérieux qui ne me conviens pas. J'ai l'impression d'être le genre de personne trop dark qui jouerait parfaitement dans un film dramatique...

Elle soupira, retirant la peau de son orange doucement en se mordillant le piercing.

- Je dirais plutôt que je suis une mage indépendante. C'est plus correct déjà. Et toi, tu es de Werewolf. C'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Lun 9 Déc - 20:24

Claribel esquissa un léger sourire quand Tori lui dit que cela ne la surprenait pas que la demoiselle soit comme ça, mais quelques fois les apparences peuvent être trompeuses, beaucoup de personnes pensaient que notre mage de Werewolf, n'était qu'une femme sans cœur qui était prête à tuer n'importe qui sans aucune pitié. Mais c'était en partie faux, certes la jeune fille n'était pas un modèle de gentillesse et de bonté, après c'est sur que Claribel peut être sans pitié quand elle travaille et qu'elle doit assassiner des personnes, la demoiselle y prenait un malin plaisir quand c'était des ordures de première.

Notre cher Claribel vit que la jeune Tori avait hésité à prendre l'orange, une fois que cette dernière la prit, la demoiselle commença à manger sa pomme, après tout ce travail l'avait mis en appétit.
Tout en marchant et en mangeant sa pomme, la jeune fille écoutait ce que disait Tori, d'ailleurs ça remarque fit sourire Claribel (ce qui était assez rare...), mais il est vrai que les beaucoup de personnes considérer les mages solitaires de cette manière, en revanche pour notre demoiselle Claribel l'appellation mage solitaire lui allait comme un gant même si maintenant elle n'en était plus un et que cela lui manquait un peu, mais elle ne regrettait pas d'avoir rejoint une guilde surtout en ce qui concerne le travail et l'argent. Tori demanda à la demoiselle si elle appartenait bien à Werewolf, la jeune fille qui avait fini de manger sa pomme la jeta dans une poubelle, puis répondit :

«Oui c'est ça...la plus puissante des guildes noires. C'est classe hein ? Même s'il y a beaucoup qui ne casserait pas trois pattes à un canard, ils essayent de t'impressionner mais ils se rendent plus ridicule qu'autre chose.»

Et oui même à Werewolf il y avait des glandus, comme dans toutes les guildes, certes il n'y en avait pas beaucoup, mais pour Claribel ils étaient bien assez.
La pomme avait donné soif à notre demoiselle, elle vit qu'il y avait un bar plus loin elle décida donc d'y aller en y invitant Tori, car même si elle ne le montrait pas, et pour la première fois elle appréciait d'être avec quelqu'un, peut-être parce que Tori n'avait pas peur d'elle et qu'elle lui parlait comme une personne normale et cela plaisait à Claribel.
Une fois à l'intérieur du bar, la jeune demoiselle s'avança vers le bar où elle s'assit en croisant ses jambes, de plus son tatouage de Werewolf n'était maintenant plus visible, cela évitera sûrement que des regards apeurés ne la fixent pendant des heures, quand elle fut assise, elle commanda à boire pour elle et aussi pour Tori.
Plusieurs minutes après, le barman servit les deux boissons, Claribel en but une gorgée avant de se faire accoster par un groupe d'hommes, l'un d'entre eux s'avança vers la mage et lui dit «Et poupée, tu ne viendrais pas t'amuser un peu avec nous.», la jeune fille se tourna vers eux puis leur dit avec un petit sourire «Et en quel honneur j'irais avec des déchets comme vous, je suis déjà en compagnie de quelqu'un au cas où vous n'auriez pas remarqué.», Claribel s'approcha de Tori en lui faisant un petit clin d'oeil discret, puis elle colla son visage contre celui de cette dernière tout en fixant l'homme qui avait osé l'aborder, puis elle dit tout en approchant ses lèvres de celle de Tori «Je suis actuellement avec jeune homme, n'est-il pas mignon ? Nous avons pleins de choses à nous raconter alors si vous pouviez nous laisser tranquille...ce serait vraiment très gentil de votre part.....à moins que..» sur ces derniers mots, Claribel se redressa lentement et s'avança vers l'homme tout en sortant son poignard très discrètement, puis elle se colla à lui tout en mettant une de ses jambes entre celle de l'homme, puis elle lui dit en passant la lame de son poignard sur la joue de l'homme sans le couper «A moins que tu te sente d'attaque pour passer une soirée torride, je te préviens je suis infatigable et je n'aime pas que me laisse sur ma faim..». Claribel se recula et c'est là que l'homme qui était déjà en train de faire dans son slip aperçut le tatouage de Werewolf sur la cuisse de la demoiselle, puis il partit en courant avec son groupe.
La demoiselle fit alors un petit sourire en coin puis se rassit sur le tabouret de bar et dit alors en buvant une gorgée :

«Ces hommes...tous pareils, ils ont une grande bouche mais rien dans le slip.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Lun 9 Déc - 20:47

«Oui c'est ça...la plus puissante des guildes noires. C'est classe hein ? Même s'il y a beaucoup qui ne casserait pas trois pattes à un canard, ils essayent de t'impressionner mais ils se rendent plus ridicule qu'autre chose.»

Cette remarque eu le don de faire rire Tori. C'était amusant de ce dire que parmi la guilde qui faisait remonter les frissons le long du dos de n'importe qui avait parmi elle quelques ratés, des mages un peu foireux qui ne savent compter longtemps sur leurs doigts. Elle redressa les yeux vers Claribel tout en mangeant son orange, et plutôt agréablement surprise de la compagnie de la jeune femme. Elle n'était pas si froide que ce que les gens disaient. Et Tori trouvait ça toujours plus intéressant de conclure par elle-même la réalité des faits, et savoir si les personnes sont réellement comme la population le murmure.
Elle admirait d'ailleurs pas mal la chevelure violette de la demoiselle. Beaucoup l'avaient critiqué, et avec la description qu'elle en avait eu, Tori avait imaginer un violet plutôt immonde qui piquerais les yeux. Mais étrangement, c'était loin d'être ça. Cette couleur au contraire, allait parfaitement à la jeune femme. Et cette touche faisait d'elle une personne originale. Et c'était ce qu'il y a de plus beau.
Elle se vit ensuite entraînée dans un bar, ou Claribel eu encore la gentillesse de lui offrir de quoi se remplir l'estomac. Elle accepta sans s'y méprendre, se disant qu'elle devrait un jour lui rendre la pareille. Mais disons que l'argent n'est pas ce qu'elle collectionne en masse chez elle. Disons même que c'était ce qui lui manquait...Faudra se songer à travailler tiens.
Elle bu doucement, observant les lieux du regard . Puis, le dialogue entre Claribel et cet inconnu démarra. Tori jeta simplement un regard vers l'interlocuteur surprise qui signifiait "Tiens tiens, un autre connard.". Oui, elle ne pensait pas vraiment de la manière la plus délicate face à ce type dont les intentions étaient des plus clairs.
Puis, elle fut surprise de remarquer un rapprochement de Claribel , vers son visage.

- Mh ?...

Elle ne bougea pas, remarquant simplement un clin d'oeil malicieux lui étant adressé. Elle compris que quelque chose se déroulait dans la petite cervelle de Claribel, et la laissa faire sans s'enfuir. Plus surprenant en réalité, fut l'instant ou la demoiselle frôlait les lèvres de la jeune androgyne. Cette dernière demeurait ainsi silencieuse, la laissant faire en levant juste son regard vers l'homme qui les fixait toute deux. Certes, c'était très loin d'être déplaisant une tel proximité avec une femme à la réputation de canon sur patte. En fait, Tori aimait bien ce léger rapprochement. Mais elle demeura neutre pour garder sa crédibilité devant cet homme, et autorisant même la jeune femme à parler d'elle comme si elle était un garçon.
Puis, le rapprochement fut coupé court, et Tori ne ressentit plus le souffle de la demoiselle vers son visage. Elle conclua simplement à une attaque imminente, et se fut le cas. Même si Claribel n'avait pas blessé cet homme, elle l'avait provoqué en rapprochant ce couteau que Tori avait vite remarqué avec sa vision plutôt hors norme. Elle laissa la demoiselle faire, observant le côté plutôt sexy de sa manière de procédé, puis elle rit à la suite de sa remarque sur les hommes.
Elle but un peu, s'humidifant les lèvres ensuite en passant sa langue dessus, et en la regardant.

- Et bien et bien, voilà qui est impressionnant. Même moi je prend du temps à remballer les gens de ce genre... Tu es très douée ~ Et j'apprécie ta méthode ~

Elle sourit, reposant son verre en terminant par ailleurs le dernier bout de son orange.

- Tu utilises très bien ton atout de charme d'ailleurs...Il est ravageur, je dirais ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mar 10 Déc - 12:14

Claribel avait l'habitude de remballer les hommes de cette manière, c'était même devenue très fréquent, pour la demoiselle s'était devenu un passe-temps. Et la plupart du temps ils avaient la même réaction, ils partaient en courant quand la mage sortait son poignard et qu'elle l'approchait d'eux. Seuls certains membres de Werewolf en avaient assez dans le pantalon pour ne pas être impressionné par la technique de Claribel, alors maintenant la demoiselle change de tactique avec ces derniers, donc quand ces imbéciles reviennent à la charge, la jeune fille leur met un coup de pied bien placé, ce qui les refroidit très vite.
La demoiselle continuait de boire quelques gorgées de sa boisson quand Tori lui dit qu'elle aussi prenait du temps pour remballer les gens de ce genre, puis que la demoiselle était très douée et qu'elle appréciait sa méthode. Claribel posa son verre et dit en esquissant un petit sourire :

«Et je peux t'assurer que ça fonctionne à tous les coups.»

D'ailleurs la demoiselle remarqua très vite qu'il n'y avait presque plus de bruit dans le bar depuis qu'elle avait remballé l'imbécile qui avait osé l'aborder d'une manière si peu religieuse, sans doute parce qu'ils avaient remarqué le tatouage de la guilde de Werewolf. Claribel jeta des regards à certains d'entre eux, ils baissèrent la tête aussitôt, la jeune fille soupira, déjà que ces gens avaient peur d'elle, certes elle faisait partie des membres les plus respectées de la guilde, mais elle était loin d'être la plus forte, et elle sans doute la plus aimable, alors s'ils rencontraient les membres les plus forts de la guilde, les pauvres gens iraient se cloîtrer chez eux. Alors que la demoiselle avait fini de boire sa boisson, Tori lui dit qu'elle utilisait très bien son atout de charme et qu'elle dirait qu'il est ravageur, cette remarque fit sourire Claribel qui lui dit :

«Merci, toi aussi tu as beaucoup de charme je trouve.»

Et la jeune fille ne disait pas ça à tout le monde, car malgré son côté androgyne, elle avait des atouts féminins qui ne passaient pas si inaperçus que ça, et justement c'est ce côté mi-fille mi-garçon qui donnait du charme à Tori. La demoiselle allait payer les deux boissons quand elle vit les deux membres de Werewolf qui l'avait accompagné pour sa mission, et ils étaient censés être rentrés à la guilde, quand ils virent Claribel ils s’avancèrent vers elle puis ils s'assirent à coté de cette dernière en abordant un sourire des plus abrutis, puis ils lui dirent «Alors tu t'es trouvé une nouvelle conquête ?», la demoiselle se tourna vers Tori et soupira, pourquoi étaient-ils ici ? Claribel se tourna vers eux et leur dit «Et oui, pourquoi vous êtes jaloux ? C'est sur que ce n'est pas en courant les bars que vous allez vous trouver quelqu'un...Ah mais j'oubliais, aucune femme ne veut de vous..». Sur ces mots Claribel se leva en invitant à Tori de faire de même, puis elle prit les grandes caisses qui étaient à coté des deux mages,«Je reprends mes marionnettes.».
La demoiselle sortit du bar avec les grosses caisses sur son dos en compagnie de Tori, et lui dit :

«Voilà deux exemples des mages qui ne casseraient pas trois pattes à un canard qui sont à Werewolf et en plus de ça, ce sont des abrutis.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mar 10 Déc - 16:48

Ce silence pesait lourd sur le dos. On ressentais bien, avec ce long blanc, la puissance qu'imposait rien que l'arrivée de Claribel dans une pièce. Tori en restait même davantage impressionnée. Au moins, cet acte présageait pour la blonde un avenir plutôt sécurisé, si les personnes la pensaient amie avec la jeune femme. Et c'était le cas. Mais naturellement, loin d'elle l'idée de se servir de Claribel comme simple garde du corps. Tori savait parfaitement se battre et se débrouillée seule. Si elle restait en compagnie de la jeune femme, c'est juste pour le terme amitié.

«Et je peux t'assurer que ça fonctionne à tous les coups.»

Tori sourit, l'air de dire que ça ne la surprenait même pas. Elle buvait sa boisson tranquillement, appuyée sur le comptoire en regardant un peu partout. Les gens la fixaient aussi avec une certaine intrigue, se demandant qui était ce jeune homme avec Claribel. Car oui, Tori n'avait pas vraiment la posture d'une femme actuellement. Il faut dire que sa gestuelle était très souvent aparentable à celle d'un homme. Sa manière de se tenir, de répondre, et d'agir. Il fallait pousser le bouchon loin, pour comprendre son vrai sexe. Elle-même semblait parfois tout faire pour ne pas qu'on le remarque.
Puis, elle entendit la remarque de Claribel à propos de son charme. Elle en sourit même un peu narquoisement, fière d'avoir tout de même eu un certain éclat à se niveau. Certes, des conquêtes elle en avait eu des dizaines, mais ce genre de petite remarque lui faisais toujours plaisir, sans pour autant lui faire gagner la grosse tête. Elle répondit par un "Merci~", terminant sa boisson tranquillement en fermant les yeux...Avant de sentir une présence s'asseoir juste à côté d'elle . Et même pas une: Plutôt deux.
Elle tourna lentement les yeux vers les jeunes hommes, sans réagir. Elle gardait un air neutre, la boisson contre la lèvre. Elle haussa ensuite un sourcil en les voyant parler de son éventuelle relation amibgue avec Claribel, cette dernière ayant répondu par la positive.
Tori en fut d'ailleurs très surprise. C'était loin d'être embêtant tiens, cette idée d'aller plus loin avec Claribel. Mais n'allons pas trop vite voyons ! Tori se contenta de rire un peu en souriant, se levant ensuite pour accompagner la jeune femme.
Elle salua les mecs avec un geste de l'index et du majeur collé, suivant tranquillement la jeune femme en riant un peu.

- C'est vrai que tes potes ont l'air un peu chelous quand même. Ce genre de personne sont utile pour nous faire réaliser à quel point on est intelligent ~

Elle ricana doucement, se redressant un peu en fourrant ses mains dans ses poches. Puis sa curiosité se tira vers la mallette de Claribel. Etais-ce la qu'elle rangeait ses si fameuses marionnettes ? Car oui, la blondinette avait beaucoup entendu parler de ses objets qui bougeaient mystérieusement. Elle semblait très curieuse de cette magie, qui était aussi rare qu'existante.
Elle marcha un peu plus vite, juste question de pouvoir marcher à reculons en regardant Claribel. C'était un moyen assez pratique pour parler sans avoir à tourner les yeux vers son interlocutrice.

- Dis moi princesse, c'est dans c'te mallette que tu ranges tes marionnettes ? 'Fin, si je me souviens bien, c'est ça ton truc, non ?

Demanda-t-elle, totalement naturelle. Elle avait d'ailleurs usé de ce surnom sans vouloir offensé la jeune femme. C'était dans l'habitude de Tori de surnommé les gens avec des mots plutôt doux quand elle se liait d'amitié ou quand elle se trouvait juste en flemme totale de prononcer le vrai prénom, ou pour se foutre de la gueule de l'autre. Mais pour Claribel, il s'agissait de la première option. Et encore heureux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mar 10 Déc - 17:42

Claribel espérait que ces deux imbéciles n'avaient pas abîmé ses précieuses marionnettes, sinon elle les tueraient, la demoiselle tenait à ses marionnettes encore plus qu'à sa propre vie. La jeune fille se mit à marcher à la recherche d'un endroit tranquille pour déballer ses marionnettes et voir si elles n'ont rien, si elles avaient une seule égratignure, les deux autres membres de Werewolf auront intérêt à partir très loin de Claribel s'ils ne veulent pas finir entre quatre planches. La demoiselle sourit face à la remarque de Tori, c'est sur qu'à coté de ce genre d'énergumène, on ne pouvait que se sentir intelligent, de plus la pauvre mage devait les supporter tous les jours.

Les marionnettes de Claribel étaient faites pour accueillir les âmes que la demoiselle récoltait, pour l'instant elle n'avait que 4 âmes ce qui étaient déjà pas mal, surtout que deux d'entre elles étaient les âmes de ses parents, mais ça personnes ne le savaient, enfin presque personnes, en même temps Claribel n'allait pas le crier sur tous les toits, les gens seraient capables de croire que c'est elle qui a tué ses propres parents alors que ce n'était pas le cas. Et les marionnettes lui faisaient penser à ses parents vu qu'ils étaient  fabricants de ces merveilleuses poupées, c'est d'ailleurs par respect pour ses parents qu'elle construit elle-même ses propres marionnettes.
La mage de Werewolf venait de trouver un endroit assez éloigné de la ville quand Tori lui demanda si c'était dans cette malle qu'elle rangeait ses marionnettes en l'appelant Princesse, Claribel esquissa un sourire face à ce surnom, elle l'aimait bien même si d'ordinaire elle n'aimait pas les surnoms mais celui-ci ne la dérangeait pas. La demoiselle lui répondit par un signe positif de la tête, Claribel regarda partout autour d'elle et remarqua que la ville était devenue pratiquement déserte, elle se demandait bien ce qui avait pu arriver, car ce n'était sans doute pas à cause d'elle, elle haussa les épaules et se dirigea vers l'endroit très éloigné de la ville.
Une fois arrivé, Claribel posa sa malle sur le sol doucement, et l'ouvrit délicatement, elle faisait très attention à ne pas être trop brusque pour ne pas abîmer elle-même ses marionnettes, une fois la malle ouverte, elle regarda ses marionnettes dans les moindres détails pour voir s'il y avait des égratignures ou non, et heureusement pour les deux autres imbéciles, il n'y en avait pas. La demoiselle fit un sourire rassuré et apaisé, personne ne l'avait vu sourire ainsi et murmura «Elles n'ont rien..tant mieux..», puis Claribel se releva et se tourna vers Tori et lui dit :

«Voilà mes marionnettes.»

Et pour montrer ce que pouvaient faire ses marionnettes, la demoiselle ouvrit la petite boite accrochée à sa ceinture et quatre âmes sortirent et allèrent se placer dans le corps des poupées articulées, Claribel s'approcha de ses marionnettes et mit les fils de ces dernières autour de ses doigts pour pouvoir mieux les manipuler. Puis Claribel demanda à Tori :

«Et toi c'est quoi ta magie ? »

H.S :
Images des marionnettes :

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mar 10 Déc - 18:52

Hs: Woh, elles sont trop belles !! °u°

Tori observa avec une certaine fascination les quelques objets face à elle. Enfin, objet, pouvait-on réellement prétendre une telle chose ? Non, clairement, non. Toutes ses marionnettes semblaient humaine tellement elles étaient sublimes.
La blondinette en resta même un long moment admirative. Il était rare qu'elle puisse voir ce genre de chose de si prêt. Et peut-être en réalité aurait-elle eu la malchance de les voir de la mauvaise façon si elle avait été une rivale de Claribel ? Qui sait. Heureusement en tout cas que pour l'instant, leur relation reste très amicale.
Elle fixa un court instant la magie opéré lorsque Claribel avait usé d'une drôle de chose dans sa ceinture pour donner vie à ses poupées. Elle recula d'une légère surprise, observant les fils fins se lié aux doigts de la demoiselle, offrant ainsi un lien visible entre elle et sa magie. Elle en resta fascinée un long moment, avant de voir que la jeune mage lui avait posé une question.

- Oh ? Je doute que ce soit aussi exceptionnel que ça de mon côté... Mais...

Elle attendit un court instant, fixant à côté d'elle des villageois qui tentaient doucement d'accrocher une pancarte en haut d'une petite maison. Posé sur le haut d'une échelle, le jeune homme qui se risquait à faire tenir la planche du bois manqua de vaciller à cause d'une petite perte d'équilibre. Tori tendis simplement une main en direction de ce jeune homme, et un vent soudain le ramena à son équilibre, le portant de nouveau jusqu'en haut de son échelle et le posant tranquillement dessus. Ce dernier , ne comprenant pas, se mit à regarder les environs des yeux sans comprendre réellement ce qui venait de se produire. Il avait volé pendant quelques instant , ou n'était-ce que songe ?
Tori rit doucement, et baissa sa main en levant les yeux vers Claribel, remettant doucement ses mains dans ses poches et parcourant encore du regard les quelques marionnettes.

- J'utilise la magie du vent. Ce n'est pas pour rien que mon prénom s'apparente aux oiseaux.

Elle s'étira un court instant, fixant de nouveau Claribel en attendant de voir sa réaction devant ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mar 10 Déc - 19:55

Claribel remarqua que sa magie avait quelque peu Tori qui avait même reculé pendant un instant, d'habitude quand quelqu'un voyait la magie de la demoiselle c'est qu'il allait certainement mourir, mais de temps en temps la jeune fille peut bien faire une exception.
La demoiselle attendait de voir la magie de Tori qui venait de lui dire que de son côté ça n'était pas si exceptionnel que ça, quand la jeune fille devant elle tendit la main, Claribel suivit du regard la direction de celle-ci et vit un jeune homme sur le point de tomber quand le jeune homme se mit à voler, la demoiselle fut assez surprise même si cela ne se voyait sur son visage, Tori lui dit alors qu'elle maîtrisait la magie du vent. Claribel lui dit alors s'asseyant dans l'herbe suivit de ses marionnettes qui firent pareil :

«La magie du vent est aussi exceptionnelle, ça te permet de voler et de faire voler les autres. »

La demoiselle regarda ses marionnettes avec un air serein, elle ne se sentait bien que quand ses marionnettes étaient près d'elle, de plus comme deux d'entre elles avaient les âmes de ses parents en elles, Claribel avait l'impression d'être à leurs côtés, car même si le jour de la mort de ses parents, aucune tristesse n'avait pu se lire sur son visage, même pas une petite larme avait coulé le long de ses joues, la jeune fille avait été totalement brisé, car elle venait de perdre les êtres qu'elle aimait le plus monde. Claribel bougea un doigt et une des marionnettes se leva et se mit à marcher vers la ville, plus la marionnette avançait et plus le fils qui la reliait au doigt de la demoiselle s'étirait, ce qui était très pratique lors des combats.
Alors que la marionnette continuait sa petite route, Claribel posa son regard sur Tori et lui dit :

«Au fait, j'espère que cela ne te dérange pas ce que j'ai fait au bar, quand je me suis rapproché de toi. »

Car si ça se trouve, Tori n'avait pas du tout apprécié, normalement Claribel n'en avait rien à faire de ce que les gens pensaient, mais bon la demoiselle appréciait la jeune fille qui était devant elle, même si certains pensaient que la mage ne pouvait apprécier personne à part elle-même et ses marionnettes, mais c'était faux, enfin c'était la première fois que la demoiselle passait autant de temps avec quelqu'un, c'était sûrement pour ça.
Alors que Claribel attendait la réponse de Tori, sa marionnette revint avec deux pommes, cette dernière se mit devant la demoiselle et lui tendit les deux pommes et lui dit «Tient ma chérie, maman t'a ramené deux pommes. » Claribel lui fit un sourire plein de sincérité et lui dit un petit «Merci », et se tourna vers Tori et lui dit :

«Et oui, cette marionnette contient l'âme de ma mère...tu es une des rares personnes en dehors de la guilde à le savoir.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mar 10 Déc - 20:13

Tori profita également pour s'asseoir sur l'herbe tranquillement, baillant un peu en écoutant la jeune femme. Elle vanta d'ailleurs le pouvoir de Tori, qui en fut charmée. Elle sourit en semblant plutôt satisfaite d'avoir un commentaire agréable sur son pouvoir. Les gens pensaient souvent que comme le vent se voyait peu, il était incapable d'être nuisible. Mais pourtant, qu'est-ce qui provoque les tornades, cyclones et vagues des océans ? Qu'est-ce qui ravage autant qu'il adoucit ? Le vent, oui. Et il pouvait très bien devenir visible, car Tori pouvait en changer la couleur lors de son utilisation.
Elle se mit bêtement ensuite à jouer avec une coccinelle qui se promenait dans l'herbe. Elle la fit monter sur son doigt, et l'observa doucement, écoutant ensuite les mots de Claribel.

«Au fait, j'espère que cela ne te dérange pas ce que j'ai fait au bar, quand je me suis rapproché de toi. »

Tori reporta davantage d'attention vers Claribel après cette remarque. Doucement, elle se mit à rire. C'est vrai que ce passage avait été assez marquant. Il était rare que ce genre de suptérfuge ne soit pas rediscuter un peu plus tard dans la journée.

- T'en fais pas pour ça, darling. J'suis pas coincée, les gens qui m'approchent de cette manière ne me gênent pas. Enfin, si je sais qu'ils sont mes amis et qu'ils font pas ça dans le but de me faire chier. Et entre nous, il faut plus que ça pour me gêner ~

Elle sourit un peu narquoisement, faisant ainsi sous-entendre qu'à ce niveau elle était durement impressionnable. Elle fixa ensuite la marionnette qui s'était éclipsée un instant pour finalement revenir avec des pommes dans la main. Surprise de cet acte, Tori pencha un peu la tête, surtout lorsque la poupée se mit à parler d'une manière assez famillière avec Claribel. Chérie ? N'est-ce pas un surnom que donnent principalement les-

«Et oui, cette marionnette contient l'âme de ma mère...tu es une des rares personnes en dehors de la guilde à le savoir.. »

Cette fois, souffle coupé.
Devant cette révélation, Tori demeura un instant aphone en fixant la marionnette comme si on lui faisait part d'une histoire des plus impressionnante. Elle se redressa vivement, faisant même un peu basculer la coccinelle avec laquelle elle s'amusait depuis tout à l'heure. Sa mère était dans cette marionnette ?
Tout d'abord, Tori fut admirative. Une telle magie existe ? Renfermé des âmes d'être proches dans des marionnettes ? C'était à la fois magnifique et effrayant. Un petit côté assez dérangeant qui pourtant, semblait plonger la blondinette dans une certaine admiration envers Claribel.
Puis ensuite, si ses âmes étaient ici, c'est qu'elles avaient à la base quitté leur corps. Ses parents étaient donc décédé ? Quel horreur. Tori avait toujours un haut-le-coeur quand elle apprenait l'existence d'orphelin. Elle avait une telle compassion pour eux qu'elle aurait put y dédier sa vie.
Elle s'accorda un court moment de réflexion, avant de parler, n'osant pas dire une bêtise. Puis finalement, la décision qu'elle prise, fut de se pencher en avant encore une fois pour saluer, un air un peu gêné sur le visage.

- Oh, c'est ta mère , pardon ! Madame, je suis enchantée ! Je m'appelle Tori !

Elle se présenta, même en gardant en tête l'idée que sa mère puisse peut-être ne pas comprendre ses paroles. Elle se redressa ensuite un peu en regardant Claribel, se posant un index tendu contre les lèvres .

- T'en fais pas, je ne parlerais de ça à personne. J'sais tenir ma langue... Woah. Ta magie m'impressionne n'empêche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mer 11 Déc - 12:57

Claribel était quelque peu soulagé quand Tori lui dit que cela ne l'avait pas dérangé, en temps normal la demoiselle en aurait eu strictement rien à faire que cela ait dérangé la personne ou pas, mais Tori était la première personne qu'elle appréciait à part ses marionnettes alors ce n'était pas le moment de faire n'importe quoi.
La jeune fille ne s'attendait pas à une telle réaction de la part de Tori qui apparemment était très surprise, en même temps c'était un peu normal, voir une marionnette parler ce n'était pas quelque chose que l'on pouvait voir tous les jours, Claribel aussi avait été surprise quand elle avait entendu une de ces marionnettes pour la première fois mais elle s'y était vite habitué, de plus c'était les âmes de ses parents, ça faisait comme s'ils n'étaient pas morts, ils avaient juste un nouveau corps, faits de bois et d'autres matériaux. De plus la demoiselle était soulagée que Tori n'allait rien dire à propos de ça, personne ne devait le savoir, enfin Claribel ne voulait pas que les personnes le sachent, les gens étaient tellement idiots.
La marionnette qui contenait l'âme de la mère de la demoiselle s'avança vers Tori et se pencha elle aussi devant la jeune fille et lui dit : «Je suis aussi enchanté de te connaître mademoiselle Tori», Claribel regardait la marionnette tout en mangeant sa pomme, la jeune fille savait très bien que sa mère allait raconter quelques trucs sur elle à Tori que Claribel n'avait pas l'intention de dire, mais elle allait la laisser faire quand même, après tout ce n'était pas non plus des choses abominables. La marionnette prit place devant la jeune Tori et lui dit : «Tu as sans doute déjà deviné, moi et mon mari sommes mort quand Claribel avait un peu près 10 ans, le village où nous habitions a été détruit par une guilde noire, Claribel fut une des seules survivantes. Mais malgré cela, elle a continué à vivre, peut-être parce que nous étions toujours avec elle, et je suis très fière de ce qu'elle est devenue, même si j'aurais préféré qu'elle ne rejoigne pas de guilde noire, mais bon c'est sa vie et je la respecte et malgré les apparences, ma petite fille est quelqu'un de bien, certes elle accepte des travailles où il faut tuer des gens, mais que ceux qui le méritent, Claribel ne tuent jamais des innocents, elle refuse catégoriquement de faire ses missions.», après son petit récit, la marionnette se tourna vers la demoiselle qui se leva en époussetant un peu ses vêtements et dit :

«Je ne suis pas un monstre non plus, comme certaines personnes pourraient le penser.»

La jeune fille était contente de ce que sa mère venait de dire, même si elle le savait déjà, l'entendre lui réchauffait le cœur, elle dit alors : «Je vais vous remettre dans la boîte, il ne faut pas que j'use trop ma magie..on ne sait jamais.», puis Claribel enleva les fils des marionnettes qui étaient reliés à ses doigts, puis elle leva la main et les âmes sortirent des poupées et allèrent se mettre dans la boîte, après ça la demoiselle posa ses marionnettes dans la malle et la ferma avant de se rasseoir devant Tori et lui dit :

«Depuis que ma mère est dans cette marionnette, elle est très bavarde.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mer 11 Déc - 18:44

Tori se pencha pour écouter le récit que lui confiait la si belle marionnette devant elle. Elle semblait presque humaine, tellement s'en était touchant de la voir parler de cette manière. Elle avait une voix charmante. Mais tristesse étais-ce , de savoir que cet âme avait déserté un corps autrefois plein de vie, qui protégeait Claribel autant qu'elle ne le fait aujourd'hui.
Elle écouta cette histoire avec surprise, et presque dégoût. Qui avaient été les lâches qui avaient osé détruire ainsi la vie d'un village entier ? Et Claribel était donc elle aussi une de ses enfant miracle, qui survit lors du plus grand carnage ? Quel traumatisme ça avait du être. Le fait de vivre dans une semi-guerre, voir des gens mourir, et encore plus ses parents. Tori en resta pâle un moment, tellement l'horreur de cette histoire lui faisait grimper les frissons dans l'échine.
Elle admira davantage le courage de Claribel, pour avoir réussi à être une fille forte après ses évenement. Elle devait surement caché en elle une partie fragile, qui restait encore dans les bras des cadavres de ses défunts parents. Est-ce que ses marionnettes tiendront réellement assez longtemps pour la laisser encore parler avec ses parents ? Est-ce qu'avec de simples choses, on peut reconstruire tout un être ? Tori en avait des doutes. Mais en parler serait détruire Claribel plus qu'elle ne l'était surement à l'intérieur. Alors elle se tue, et observa la marionnette ensuite en la remerciant de lui confier une telle histoire profonde, et la laissé ensuite se faire ranger dans la malle par Claribel.
La blonde n'en revenait pas. Cette jeune fille devant elle était un exemple parfais de courage, pour avoir eu la capacité de tenir le coup de cette manière . Elle la fixa même un long moment, avant que ses paroles ne l'interpellent pour la reconnecté à la réalité.
Qu'elle n'était pas un monstre ? Oh non, ça c'est sur que non. Claribel méritait tout le respect des plus grands mages, et dieu sait comme ça arrache la bouche à Tori de devoir accepter qu'une membre de guilde noire soit aussi respectable à ses yeux. Elle ne dit rien, resta figée, imaginant le passé terrible de cette jeune fille. Bien sur que Tori connaissait l'histoire de ce village détruit jusqu'au petit feu. Mais non, elle ne savait pas que Claribel en avait souffert les conséquences.
Suite à ses confession, Tori n'eu pas d'autre idée que de se lever. Elle resta un instant ainsi, silencieuse, regardant la jeune femme droit dans les yeux. Puis, elle se rapprocher, et posa ses mains sur ses joues pour relever son visage vers elle, et bien lui parler en face à face.

- Claribel Cordié. Tu es désormais dans la lignée de mage qui ont mon plus grand respect. Ca n'a pas dut être facile, je suis pas mal horrifiée de ce que je viens d'apprendre. Les orphelins me suprennent toujours de leur capacité à tenir le coup sans la chaleur familiale. Tu es admirable. Tu es loin d'être un monstre. Retiens-le. Et tout mes respect à tes parents, pour t'avoir enseigné à rester si forte.

Elle relâcha le visage de la jeune femme, se redressant en fourrant ses mains dans ses poches, et en lâchant un petit soupir dans le vent, réellement épaté de ce qu'elle venait d'apprendre. D'ailleurs, Kyoui, qu'elle avait rencontré quelques jours avant faisait aussi parti de ces personnes qu'elle respectait. Kyoui aussi était une orpheline. Et tout ses gens là , de part de leur forces, épataient la jeune blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Mer 11 Déc - 20:10

Claribel n'arrêtait pas de repenser au récit que sa mère avait fait à Tori, elle si contente de savoir que ses parents étaient fiers d'elle, malgré qu'elle fasse partie d'une guilde noire, la demoiselle ne lui avait encore jamais dit merci pour tout ce qu'elle avait fait pour elle, mais la jeune fille allait bientôt se rattraper.
Le regard de la mage se tourna vers Tori qui apparemment était encore sous le choc du récit de la mère de Claribel, certes sa mère était assez bavarde mais c'était la première fois qu'elle se confiait de cette façon à une inconnue. Enfin une inconnue qui maintenant pour la demoiselle était une amie, sa première amie même et cela lui faisait bizarre, elle n'en avait pas l'habitude.
Et ça n'était pas la seule chose qui surprenait Claribel, quand Tori lui prit le visage entre ses mains, la demoiselle fut quelque peu surprise, mais ce que Tori dit à la jeune fille en était une encore plus grande, c'était bien la première fois que quelqu'un lui disait cela, et malgré le caractère fort de la demoiselle, elle avait des petites larmes dans ses yeux, mais elles ne coulèrent pas. Une fois que Tori eut fini de lui dire ces paroles si touchante, Claribel passa ses mains sur ses yeux pour enlever les larmes et dit à la jeune fille devant elle :

«Merci beaucoup, c'est bien la première fois que quelqu'un me dit ça et je dois avouer que ça me fait chaud au cœur ! »

Claribel ramassa sa grande malle et la mit sur son dos, et leva les yeux au ciel, elle vit que la nuit allait bientôt tomber, mais elle n'avait pas envie de rentrer à la guilde, ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait et si le maître avait quelque chose à dire, et bien qu'il vienne la chercher lui-même.
La demoiselle se tourna vers Tori et s'avança vers elle et lui dit :

«Pour te remercier de me traiter différemment des autres et de tes paroles si touchantes, je t'offre à manger et un bisou pourquoi pas. »

Sur ces mots, la demoiselle fit un clin d'oeil à Tori et approcha son visage du sien, mais au moment de toucher les lèvres de la jeune fille, Claribel tourna son visage et lui fit un bisou sur la joue.
La mage se redressa un peu et lui dit avec un sourire :

«Alors qu'est ce qui te ferait plaisir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Jeu 12 Déc - 10:40

Tori avait vite fais de constater les larmes qui s'étaient formées dans le globe oculaire de la jeune femme. C'était assez émouvant à voir. Quelqu'un qui a les larmes aux yeux sans que sa ne coule tout de suite, c'est toujours émouvant. C'est la preuve qu'on retiens quelque chose en nous, qu'on essaye d'être fort malgré tout. Et dès que la première goutte s'échappe, on l'essuie du revers de la manche. C'est ça, une chose épatante. C'est laisser partir une larme, et réussir ensuite à l'enlever en reprenant le sourire. C'était justement ce que venait de faire Claribel, visiblement heureuse des remarques que la jeune androgyne avait fais à son propos. Elle ne répondit même pas "De rien", car c'était sincère. Et lorsque Tori disait quelque chose de sincère et qu'on la remerciait pour ça, elle détestait répondre "De rien." De rien, c'est comme avouer que nous avons dis ses mots justes pour des remerciements. Et c'est loin d'être le cas. Alors elle se contenta de sourire, hochant un peu la tête pour signifier qu'elle était contente tout de même de l'avoir ému et apporter un peu de baume à son coeur.
Elle soupira ensuite, réalisant qu'elle n'était pas très forte en général pour les mots doux et gentils. Et pour une fois, elle avait réussi à en sortir. Déjà qu'elle avait galéré avec Kyoui à dire ne serais-ce que "désolé", c'était pour elle un exploit d'avouer tout ça à Claribel. Elle haussa les épaules , se disant que sa partie féminine avait le droit de sortir de temps en temps, alors que c'était normal.
Puis, elle fut surprise de ce soudain rapprochement de Claribel dont elle ne s'y était pas attendu. Elle resta en train de la fixer un long moment, clignant des yeux, attendant de voir ce qu'elle allait faire.

«Pour te remercier de me traiter différemment des autres et de tes paroles si touchantes, je t'offre à manger et un bisou pourquoi pas. »

A manger ? Oh chouette tiens. Déjà que l'estomac de Tori criait famine, manger était quelque chose qu'elle ne refusait jamais. Quand on est mage solitaire, l'argent sa se gagne difficilement. Dur était d'avouer qu'elle avait déjà commis de léger vol pour se satisfaire la pense. Mais elle venait toujours rembourser une fois qu'elle avait trouver de l'argent. Alors son argent allait plus souvent dans ses dettes que son estomac, hélas...
Mais le reste était davantage intéressant. Une proximité se fit entre ses lèvres et celle de Claribel. Tori resta toujours un peu neutre, observant le visage de la demoiselle se rapprocher sans rien faire. Elle pouvait d'ailleurs constater que le faciès de la jeune femme était tout aussi charmant que le reste de son corps. Un visage assez doux, et qui peut devenir rude lorsque l'instant l'exigeait. Elle avait d'ailleurs de très jolis yeux.
Tori accepta sans grande difficulté le bisou qu'elle avait obtenu sur la joue. Elle avait pensé que ce dernier irait se posé ailleurs, vu l'endroit que Claribel avait approché en premier. Mais la joue, c'est déjà pas mal. Et Tori recevait très, très rarement des baisers de ce genre, sincères et plutôt agréable. Elle fut surprise un moment, avant de sourire en croisant les bras, répondant à la question de Claribel.

- Mh... Déjà, merci de m'offrir à manger. Je t'avoue que mon estomac commence à se bouffer lui-même tellement il en a assez. Et puis, je veux bien quelque chose de simple, genre une soupe ou des ramens. Je pense que mon corps en a besoin !

Elle sourit, puis se mit en marche aux côté de la jeune femme et sa malle, les mains au poches et le regard vaguant vers l'horizon.

- Et puis ta compagnie me fait aussi plaisir, alors t'a intérêt à me suivre ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Jeu 12 Déc - 13:25

Claribel attendait la réponse de Tori qui semblait surprise par le geste de la demoiselle, mais apparemment cela ne l'avait pas dérangé vu que Tori venait de sourire. La jeune fille fit elle aussi un sourire en entendant la réponse de la jeune androgyne qui marchait à coté d'elle, Claribel qui tout en marchant cherchait un bon endroit pour manger, même si elle n'avait pas l'intention de faire un festin monstrueux, la demoiselle n'avait pas envie d'aller dans un établissement tout miteux.
Malgré que Claribel était en train de chercher un établissement où se remplir l'estomac, elle entendit la remarque de Tori ce qui fit esquisser un sourire à la demoiselle, qui tourna son regard vers la jeune fille à coté d'elle et lui dit :

«T'inquiète pas j'avais pas l'intention de partir et de te laisser, en plus il va faire nuit, et je n'aime pas prendre la route de nuit, la dernière fois que je l'ai fait, j'étais encore mage solitaire, je me suis attaqué par un mec très bizarre qui voulait me prendre un œil.»

En disant cela, Claribel fit un léger rire, mais c'est sur que l'homme en question avait été vraiment très bizarre surtout dans sa façon de parler, heureusement pour la demoiselle elle ne l'avait plus jamais revue. Après quelques minutes de marche, les deux jeunes filles arrivèrent enfin devant un restaurant qui avait l'air de servir de la bonne nourriture, Claribel se tourna vers Tori et lui dit :

«Allons dans celui-là.»

La demoiselle entra dans le restaurant, et à sa plus grande surprise, aucun des gens présents ne prêta attention aux deux jeunes filles, ce qui fit sourire la mage qui n'avait pas envie de manger avec un tas de regards posés sur elle. Un homme qui sans doute travaillait ici amena les femmes à une table qui était plutôt bien placée, Claribel s'assit donc à la table en face de Tori et commanda deux grands bols de ramens pour elle et son invité, le serveur partit donc avec la commande. La demoiselle se tourna vers l'androgyne devant elle et lui dit :

«J'espère que ce sera bon.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mage solitaire


Messages : 86
Date d'inscription : 10/11/2013

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde :
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Jeu 12 Déc - 17:16

«T'inquiète pas j'avais pas l'intention de partir et de te laisser, en plus il va faire nuit, et je n'aime pas prendre la route de nuit, la dernière fois que je l'ai fait, j'étais encore mage solitaire, je me suis attaqué par un mec très bizarre qui voulait me prendre un œil.»

Cette information était pour le moins...Intéressante. Donc, Claribel avait des antécédents de mage solitaire ? Cela ne surprenait même pas Tori. Une fille abandonnée au gré du du vent, après un tel désastre dans son village et dans sa famille, il était compréhensible que la compagnie était la chose la moins recherchée. Dans ses moments là, tout deviens si sombre qu'on ne pense qu'à rester seul. Tori en savait quelque chose, c'était certain.
Elle sourit un peu, se disant qu'elle lui poserait la question plus tard quant à son passé de mage solitaire. Elle se contenta de la suivre dans le restaurant qu'elle proposait, sans se plaindre. Au contraire: Tori avait les yeux d'une gamine.
Depuis le temps, DEPUIS LE TEEEMPS je vous dis que Tori n'était pas allée dans un restaurant convenable. En fait, sa bouffe s'était résumée à être prise en pleine air, sans table ni chaise, ou en particulier dans le sommet des arbres ou des maisons qu'elle adorait grimper. Et là, la voilà dans un restaurant. C'était comme offrir une barbe à papa à l'enfant le plus affamé du monde.
Elle marchait donc, balayant les lieux du regard pour en déceler chaque partie. C'était si bon, l'odeur de la nourriture aussi proche de nos naseaux. Le bruit des couverts qui se cognent, des gens qui rigolent et discutent... Ca fais plaisir, quand on passe son temps à bouffer seul dans la forêt ou sur un toit.
Elle s'installa donc, laissant Claribel commandé en toute confiance. Dès qu'elle lui fit part du fait qu'elle espérait que ce soit bon, Tori fit un vague geste de la main en posant son coude sur la table et en appuyant son menton sur sa main.

- T'inquiète, tout me vas après tout ! Ca sera amusant de manger de la nourriture dans une assiette , depuis le temps...

Elle rit un peu, prenant les bâtons qui iraient lui servir pour son plat, et les observa attentivement. Elle tourna les yeux ensuite vers Claribel , question de l'analyser un instant avant de se décider à lui poser une question.

- Ca t'arrive de te sentir seule, malgré le fait que tes parents soient avec toi ? Parce que bon, c'est assez émouvant comme histoire, et je me dis que tu as du tout de même te sentir seule très souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Werewolf


Messages : 66
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 24

Votre personnage
Joyaux : 0
Guilde : Werewolf
Bonus :

MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   Jeu 12 Déc - 18:07

Claribel attendait avec impatience son bol de ramen, car son ventre commençait à crier famine, même si elle c'était mangé deux pommes dans la journée mais ce n'est pas ça qui va vous caler l'estomac. La remarque de Tori fit sourire la demoiselle, il est vrai que tu es un mage solitaire tu n'as pas forcément l'argent pour te payer un bon repas dans un restaurant, la plupart du temps tu mangeais dans la forêt, assis dans l'herbe à l’abri des regards indiscrets, Claribel en savait quelque chose vu qu'elle aussi avait été mage solitaire pendant plusieurs années.
La demoiselle prit les baguettes avec lesquels elle allait manger ses ramens, elle soupira intérieurement, elle n'était pas très douée pour manger avec ses bâtons, Tori lui demanda alors si ça lui arrivait de se sentit seule, malgré que ses parents soient avec elle, que c'était quand même une histoire assez émouvante et qu'elle avait du tout de même se sentir seule très souvent.
Claribel posa ses baguettes et le serveur apporta les deux bols de ramens, quand il fut parti, la demoiselle dit à Tori :

«Me sentir seule m'arrive tous les jours, certes mes parents sont avec moi, mais ce ne sont que leurs âmes qui sont dans des marionnettes, ce n'est pas comme s'ils étaient dans leur corps. Ils me parlent mais ils ne peuvent faire rien de plus, la chaleur de leurs corps me manque et je ne peux pas la retrouver avec des marionnettes qui sont faites de bois. Alors oui je me sens seule, tout le temps, même quand je suis à la guilde.»

Après ce petit récit, Claribel posa son regard sur son bol de ramen qui sentait terriblement bon, elle était comme attiré par son bol..enfin c'est surtout son estomac qui était attiré, sans attendre elle prit ses baguettes et souhaita un bon appétit à Tori et commença à manger. Et comme d'habitude, la demoiselle avait du mal à manger avec les baguettes, Claribel tant bien que mal essayait de bien prendre ses nouilles mais ce n'était pas vraiment une réussite, la demoiselle soupira et dit :

«Décidément je ne suis pas douée pour manger avec des baguettes.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une mission qui se termine en conversation [Pv : Tori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ
» En mission diplomatique [pv TERMINE
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Baston ! :: Ville de la Guilde Sabertooth :: Rues de la ville-